Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 190 – Une fin percutante

    Comme tout auteur, je m'imaginais que, lorsque le moment arriverait, j'aurais une fin percutante pour ce livre, un grand battement de cymbales, un pur rayon de soleil perçant les nuages (vous savez). Mais rien de tel ne s'est produit. Hier après-midi,  durant la conversation, j'ai mentionné ce fait à Rennie. Je ne m'attendait pas à ce qu'elle travaille sur ce problème, parce que ça ne me semblait pas être un problème. Malgré tout, à trois heures du matin, elle s'est réveillée pour m'expliquer pourquoi une super fin ne s'est pas présentée et pourquoi il ne s'en présentera aucune. Dans la foulée, elle m'a aussi dit que je devrais le dédicacer également à Hap et C.J., et que c'était le premier de mes livres qu'elle désirait que je lui dédicace (pour les autres livres, elle avait simplement accepté le fait).

    Il n'y a pas de fin à ce livre, me dit-elle, parce que c'est fondamentalement un début, et bien sûr elle a raison.

    Cela signifie donc qu'il n'y aura pas de fin percutante. La fin percutante est de l'autre côté de la page, une fois que le livre sera refermé, à l'endroit où la révolution prendra place.

    C'est à vous d'écrire une fin percutante.

     

    FIN