Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 165 – Un métier tribal intermittent

    Au début du film l'arnaque (1973), nous suivons une paire de filous, Johnny Hooker (Robert Redford) et Luther Coleman (Robert Earl Jones), qui montent une petite arnaque du type « mouchoir jamaïcain » sur un gars qui, sans qu'ils le sachent, convoie de l'argent pour le boss Doyle Lonnegan (Robert Shaw). Lorsque Lonnegan l'apprend, il fait assassiner Coleman. Pour venger son partenaire, Hooker décide de le lui faire payer très cher. Alors qu'il se prépare, on réalise qu'il appartient à une tribu de filous, qui gagnent généralement leur vie avec des boulots honnêtes (employés de banque ou employés de bureau) mais qui sont toujours prêts à s'assembler en tribu pour les grosses arnaques. Leur niveau de préparation est frappant. Lorsque le signal, discret, est donné, ils abandonnent instantanément leurs occupations. Sans même demander la taille de l'enjeu ou de leur part, ils se rassemblent pour élaborer une production théâtrale appelée « le grand magasin ». Comme dans le cirque, chaque membre est d'une importance primordiale lorsque son moment est venu. L'un étudie Coleman pour découvrir comment l'attirer dans le piège. D'autres travaillent sur les costumes ou les scènes. Bien que Henry Gondorff (Paul Newman) est clairement le chef, cela ne le rend pas d'une importance unique. Toutes les taches doivent être effectuées, et être chef est simplement l'une d'elles. Dans les organisations hiérarchiques, le chef est l'être suprême. Dans une organisation tribale, le chef est simplement un membre comme un autre. (C'est exactement ainsi que cela était au East Mountain News.)

  • 164 – Nobles sauvages ?

    En considérant ce que cela impliquerait de démarrer une tribu médicale, une médecin mentionnait le fait que les professionnels de la médecine ont généralement un niveau de vie élevé, insinuant clairement qu'elle percevait cela comme une sorte d'obstacle ou de problème. Quelques questions révélèrent qu'elle s'imaginait inconsciemment les membres de sa tribu médicale comme des nobles sauvages, trop nobles pour facturer leurs services (et donc incapables de maintenir le niveau de vie habituel).

    Il est difficile de savoir comment gérer cette bipolarité familière qui voit les gens comme étant incapables d'être autre chose que complètement égoïstes ou complètement altruistes. De la même manière qu'un interrupteur allumé/éteint, ils ne peuvent que passer d'un pôle à l'autre. La vie tribale fonctionne entre ces deux pôles, et une tribu d'individus complètement altruistes échouera aussi sûrement qu'une tribu d'individus complètement égoïstes.

    Si un médecin décide qu'il/elle préfère devenir généraliste dans une petite ville plutôt que spécialiste dans une grande ville, est-ce qu'il/elle s'attend à travailler pour rien ? Bien sûr que non. Les gens dans les petites villes s'attendent à payer pour des services médicaux. Si un/une médecin décide de travailler dans une tribu médicale plutôt que dans un hôpital conventionnel, pourquoi devrait-il/elle travailler pour rien ? Les gens savent que les médecins, qu'ils travaillent en tribu ou en hôpital, doivent gagner leur vie comme tout le monde.

  • 163 - Est-ce que les Amish sont une tribu de fermiers ?

    Les Amish sont une secte religieuse issue des Mennonites. Voici ce qui en fait une communauté plutôt qu'une tribu: si vous désirez devenir membre ils seront bien plus intéressés par vos convictions religieuses et votre moralité que par vos ambitions agricoles.

    Une communauté « peut être» une tribu de la même manière qu'un phare « peut être» un silo à grain ou une robe de promotion « peut être » un uniforme d'infirmière. Mais le fait est qu'on donne des noms différents aux choses parce qu'on les perçoit différemment. Dans la Nouvelle Angleterre coloniale, les colons ont établi des communautés, non des tribus, et ils connaissaient la différence. Les tribus étaient pour les sauvages et les communautés pour les gens civilisés.

    Les gens demanderont également « Est-ce que Ben & Jerry's* est une activité tribale ? ». Et la réponse est que Ben & Jerry's était une activité tribale lorsque Ben et Jerry étaient les seuls employés de la compagnie, fabriquant personnellement des glaces à la crème dans un petit congélateur et la vendant aux clients dans une station d'essence transformée à Burlington dans le Vermont. Après ça, leur affaire s'est étendue non pas en ajoutant des nouveaux membres à leur tribu mais en ajoutant des employés de façon conventionnelle. Ben & Jerry's n'est pas un commerce tribal, c'est une activité lucrative (ce qui ne la rend pas moins admirable). Est-ce qu'une activité lucrative peut être une activité tribale ? Bien sûr, simplement ce n'est pas automatiquement une activité tribale.

    Ce n'est pas dans mon intention (ni dans mon pouvoir) de délester le mot tribu de ses sens originaux. Mon intention est plutôt de l'investir d'un sens particulier dans le contexte de la nouvelle révolution tribale.

    * Importante société produisant des crèmes glacées fondée par deux ex-hippies, Ben  Cohen et Jerry Greenfield (Ndt).

  • 162 – Que le spectacle commence ici même !

    Dans la légende du cinéma, cette phrase sort des lèvres de Mickey Rooney dans une demi-douzaine de films qu'il fit avec Judy Garland dans les années 40. Que cette phrase fut réellement prononcée dans un film ou non, sa signification est claire. Chacun comprend qu'elle émane d'une troupe de jeunes comédiens cherchant une occasion de montrer leurs talents.

    Il est important de noter qu'elle n'émane pas d'un groupe de personne tachant d'inventer quelque chose qu'ils puissent faire ensemble. En fait, ils forment un groupe parce qu'ils savent déjà ce qu'ils peuvent faire ensemble. Le business du spectacle les a rassemblés de la même manière que l'affaire du journal nous a rassemblés avec Hap et C.J. Nous aurions pu être les meilleurs amis du monde mais seul le journal a pu nous rassembler en tribu. Si nous avions décidé d'ouvrir un magasin d'antiquités ou une société de production de logiciels, Hap et C.J. n'auraient jamais été impliqués, aussi proches que nous aurions pu l'être.

    Je dis cela en réponse à une question qui doit être dans toutes les têtes: est-ce qu'un groupe d'amis peut devenir une tribu ? La réponse est oui, de la même manière qu'une communauté peut devenir une tribu. C'est parfaitement possible, c'est par contre peu probable, sauf si cette équipe d'amis s'est formée initialement par une occupation commune (comme l'étaient les Néo-futuristes).

  • 161 - Une communauté peut-elle être une tribu ?

    La réponse est: « Oui, une communauté peut tout à fait être une tribu, c'est simplement une façon compliquée de débuter. »

    Les communautés débutent généralement avec des gens qui veulent « s'éloigner de tout ça ». En se séparant d'une société corrompue, matérialiste et injuste, ils veulent typiquement vivre « proche de la nature » en même temps que des gens partageant les mêmes idéaux. Comme ils veulent vivre simplement, gagner sa vie est presque anecdotique. Ils peuvent s'occuper d'une ferme, produire des biens artisanaux ou avoir un travail ordinaire. Avec le temps qui passe, les choses peuvent se passer comme prévu, ou le contraire. La simplicité rustique peut être moins avenante qu'espérée. Peut-être que certains se lassent du travail. Les nerfs deviennent sensibles, les idéaux sont oubliés, les amitiés se fanent puis la chose est entendue. Cela peut aussi prendre une autre direction. Les membres refocalisent leur attention des idéaux sur la façon de gagner sa vie ensemble d'une façon plus satisfaisante. Rappelez-vous toutefois que ce groupe s'est originellement formé sur une base complètement différente, ce sera donc par chance plutôt que par dessein s'ils ont des intérêts pratiques et des talents communs.

    C'est comme si vous partez faire vos courses à l'épicerie et commencez à la lettre m, moutarde, mangues, mayonnaise, macaroni, et ainsi de suite, pour vous demander ensuite si vous avez les ingrédients pour le cassoulet du chef à la toulousaine. Cela peut fonctionner bien sûr, mais ce n'est pas comme si vous partez faire les courses avec la liste des ingrédients.

  • 160 – Une tribu peut-elle être une communauté ?

    Comme je l'ai dit précédemment, les tribus concernent le travail en commun et peuvent intégrer ou pas la vie en commun. Mais les peuples tribaux peuvent vivre ensemble sans devenir une communauté. En parlant des minorités artisanales, commerçantes ou artistiques comme les Gitans, Roms norvégiens « taters », les « travellers » irlandais ou Nandiwalla d'Inde, l'anthropologue Sharon Bohn Gmelch mentionne tout particulièrement que l'organisation sociale de ces groupes est flexible et fondamentalement non communautaire.

    La difficulté que je vois avec une tribu qui deviendrait une communauté est que les communautés choisissent traditionnellement leurs membres sur la base d'idéaux partagés. Des idéaux partagés ne sont pas sans importance pour le candidat à la vie tribale, mais ils sont supplantés par la question « Pouvez-vous étendre sa façon de gagner sa vie pour vous y inclure ? ».

    Je peux vous assurer qu'il n'est jamais venu à l'idée de l'un d'entre nous au East Mountain News que nous devrions « commencer une communauté ». Cette idée nous aurait semblé ridicule.

    La tribu ne concerne pas la vie en commun mais la façon de gagner sa vie en commun.

  • 159 – Collectivités et tribus: appartenance

    Dans le cadre autorisé par les lois et coutumes, les collectivités ordinaires ont pour politique d'exclure certains types de personnes et d'inclure tous les autres. En d'autres termes, à moins que vous n'apparteniez à une race, religion, classe sociale ou groupe ethnique abhorré, vous êtes bienvenus.

    Les communautés procèdent à l'inverse. Leur politique est d'inclure certains types de personnes et d'exclure tout le reste. En d'autres termes, à moins que vous n'adhériez aux valeurs particulières du groupe (sociales, politiques ou religieuses), vous n'êtes pas bienvenus.

    La règle tribale approximative est: Pouvez-vous étendre sa façon de gagner sa vie pour vous y inclure ? En d'autres termes, si vous voulez vivre des occupations de la tribu, vous devez étendre les sources de revenu du groupe jusqu'à ce qu'elles vous couvrent. C'est exactement ce que Hap et C.J. Ont fait pour le East Mountain News. Nous n'aurions pas pu les inclure dans le business s'ils ne l'avaient pas étendu en vendant des espaces publicitaires.